L’Institut Supérieur de Marketing du Goût, plus communément nommé « Sup de Goût », le MBA dont je suis les cours actuellement, ne cesse de me surprendre par la qualité des conférenciers qui y interviennent. Par delà la diversité des approches et des thèmes, un seul maître-mot subsiste : La passion. C’est cette passion que Monsieur François Audouze est venu partager avec nous le 30 novembre dernier.

Ce nom ne vous dit peut-être rien. Pourtant, Monsieur Audouze est un personnage emblématique de nos grands vins, si tant est qu’ils aient un peu d’histoire à raconter. Du haut de ses 200 ans de caves, ce collectionneur, ancien industriel mû par un leitmotiv simple - consacrer des vins voués à périr au fond des caves, avec un cortège de joyeux érudits du palais - s’est fait le chantre des anciens millésimes. Et en matière d’ancien, Monsieur Audouze ne fait pas dans la demi-mesure : les rouges ou blancs liquoreux d’avant 1961 sont dignes d'intérêt, les autres, encore trop jeunes, devront attendre !

Cependant, quoi de plus dommage que de partir à la rencontre de ces singularités gustatives sans personne avec qui partager ce monde de sensation ? Partant de ce constat, Monsieur Audouze a créé les Wine Dinners et l’Académie des Vins Anciens : La première initiative consistant à faire découvrir 8 de ses vins lors d’un grand repas, moyennant la somme de 1000€. Cela semble beaucoup, mais pensez au prix des bouteilles nobles et anciennes chez un caviste ou un restaurant réputé… L’Académie des Vins Anciens, quant à elle, a un fonctionnement un peu différent et permet à des amoureux de vins de partager leurs propres bouteilles avec des amateurs éclairés, lors d’un dîner d’exception. De quoi nous motiver tous à travailler dur pour un jour pouvoir appartenir à ce joyeux cercle d’hédonistes forcenés !