2010-01-Lagrezette.jpgQu’est-ce qui fait la différence entre un vin et un grand vin ? Pour répondre à cette délicate question, le Château Lagrézette vous invite à découvrir les coulisses de l’élaboration de son Château Lagrézette 2004. D’abord, il y a les soins de la vigne : le vignoble du Château Lagrézette est effeuillé à la main afin de favoriser l’aération et l’ensoleillement des raisins qui seront éclaircis manuellement («vendange en vert ») pour contrôler la production et favoriser leur bonne maturation. Puis sonne l’heure des vendanges à la main, qui ont lieu au mois d’octobre, accompagnées d’une stricte sélection parcellaire. Les raisins sont ensuite triés manuellement dans les chais, avant et après éraflage, avant d’être foulés.

2010-01-Lagrezette.jpg

A partir de là, une macération à froid, pendant 5 jours (à 12° C) permet d’extraire couleur et arômes avant que la fermentation alcoolique ne démarre sous contrôle constant de température à 30° C. Enfin, une macération longue de 3 à 4 semaines est conduite à une température de 28° C afin de poursuivre l’assouplissement des tannins et le travail du vin. Puis la fermentation malolactique a lieu en cuves et en barriques de chêne dans lesquelles le vin est élevé pendant 18 mois. Et enfin, l’assemblage final des 3 différents cépages (effectué en février 2006) a été élaboré de la façon suivante : 87 % de Malbec, 12 % de Merlot et 1 % de Tannat.

Après ces différentes étapes, le Château Lagrézette est en mesure de proposer un vin de garde, puissant, équilibré, harmonieux avec une finale longue et élégante. Il ne reste plus qu’aux connaisseurs à l’apprécier avec foies gras, gibiers, viandes rouges, volailles, charcuterie ou fromages.

Château Lagrézette 2004 - Prix public : 19 Euros

Source : Communiqué presse