La chef et chercheuse Ana Luiza Trajano qui a reçu en février de cette année, à Paris, le prix pour le meilleur livre de gastronomie du monde en 2009, dans la catégorie photographie, réalise un voyage en France et en Belgique, afin de présenter la cuisine brésilienne, le succès de son réputé restaurant Brasil a gosto, situé à São Paulo.

2010-09-Ana_luiza_Trajano.jpg



Après avoir présenté au restaurant Bon Bon, à Bruxelles, des recettes brésiliennes appréciées par plus de 30 invités, parmi lesquels on comptait des critiques gastronomiques et des professionnels du domaine, au côté du chef Christophe Hardiquest, primé récemment par le Guide Michelin, Ana Luiza Trajano participe en tant que seule représentante du Brésil au Festival International de Gastronomie, Les Étoiles de Mougins, qui a lieu du 10 au 12 septembre dans la ville de Mougins.



Pour l’occasion, la chef veut mettre en valeur le Pirarucu, un poisson authentiquement brésilien que l’on trouve dans le fleuve Amazone. Elle le prépare en caldeirada, un ragout de poisson et de fruits de mer, accompagné de farine de manioc. « Le Pirarucu est depuis toujours, présent à la carte du restaurant Brasil a gosto, car il est l’un des poissons les plus représentatifs de notre territoire. Il est considéré par plusieurs chefs comme la morue brésilienne », explique Mme Trajano.



À propos de la chef Ana Luiza Trajano / Brasil a gosto Née à Franca, dans l’État de São Paulo, en 1978, la chef Ana Luiza Trajano a inauguré en 2006, le restaurant Brasil a gosto qui intègre son projet de recherche et de diffusion du Brésil, ses coutumes et régions, à partir des meilleurs aspects de la culture et de la gastronomie. Cet espace réputé a déjà été reconnu comme le meilleur restaurant de cuisine brésilienne pour deux années consécutives par la revue Veja São Paulo, la plus importante publication de l’État de São Paulo. Il a également été cité comme révélation dans la revue Gula et dans le NYTimes. La chef apporte au monde des couleurs, odeurs et saveurs provenant des connaissances acquises lors des incursions culinaires dans le pays.