Le salon des vignerons indépendants, présent à la porte de Versailles tous les ans le dernier week end de novembre, est un lieu de passionnés. Amoureux de leurs métiers, férus de leurs régions, épris de leurs produits, les vignerons prennent plaisir à discuter avec le visiteur, novice ou expert, dégustateur ou acheteur.

Amateur de vins, c’est un week end d’échange et de gout que je manquerais sous aucun prétexte ! De nombreuses découvertes, jalonnant ces 3 dernières années de salon des vignerons indépendants, ont ouvert mon palais : vins de Gascogne secs et moelleux, rouges du Jura, vins blancs corse de la région de Calvi, appellations méconnues du Languedoc….

Contrairement aux années précédentes, j’ai souhaité cette année « redécouvrir » un classique : le CHATEAUNEUF-DU-PAPE. Un domaine a particulièrement caressé mon palais :

• Le domaine SAINT-LAURENT.

Petit village provençal situé entre Orange et Avignon le long de la nationale 7, le village de Courthézon a vu se succéder au domaine Saint-Laurent 5 générations de vignerons. Pour la petite histoire, la famille Sinard fournissait ainsi, au début du 20ème siècle, l'archevêché d'Avignon en Châteauneuf du Pape blanc pour le vin de messe !

Côté produit, la vigne et le consommateur sont respectés : utilisation de composts, engrais et désherbants chimiques proscrits, vendanges manuelles, rendements faibles.

Mes coups de cœur rapport qualité/prix :

• Côtes du Rhône Villages rouge : La Tamardière. Un vin puissant et équilibré, proposant une belle longueur de bouche avec ses aromes de fruits.

• Châteauneuf du Pape rouge : rien à redire sur ce vin. Souple et puissant, fruité et tannique, ce vin est de qualité.

En passant dans la région d’Avignon ou au cours d’un salon, prenez de le temps de discuter avec ces vignerons, ils sont à l’image de leurs produits !